Image de Joshua Lanzarini

L’arche d’Oniyx

Jam et Céline jardin.jpg

Laboratoire culturel et agricole

Les dernières décennies basées sur un scientisme glorifié par la science expérimentale comme unique source fiable de savoir sur le monde, a privé l’humanité d’une vision holistique de l’existence.

Cette scission se manifeste dans l’intimité de l’être par un idéal s’éloignant toujours plus de son essence, l’humanité dans son rapport à la terre, a ainsi banni toute forme de sagesse.

Le concept de l’agriculture actuelle né de la révolution industrielle, des 2 guerres mondiales et des découvertes en chimie, a évincé les fermes traditionnelles autosuffisantes, concentrant l’exploitation Terrienne entre les mains d’une minorité de propriétaires s’accaparant toujours plus de surfaces cultivables.

Ce système pyramidal axé sur le profit et la croissance économique est forcé de recourir à des techniques de surexploitations uniformisant le vivant. Soumis aux lois du marché, le paysan s’est vu confisqué le droit d’utiliser ses propres semences.

Image de imso gabriel

La perte d’une vision globale de l’écosystème ou l’on alimente la plante par des apports chimiques, utilise la terre comme simple support culturale, en 50 ans la vie a ainsi quitté les terres cultivées intensivement, n’offrant plus qu’une matière morte soumise à l’érosion, et des produits peu nutritifs chargés en substances chimiques.

Le patrimoine de l’humanité que représente ces semences, sont aujourd’hui entre les mains d’une oligarchie à la pointe d’un système pyramidal.

Alors qu’une partie du monde est sous l’emprise d’une intelligence dénuée de sagesse et à l’accélération exponentielle, il nous est essentiel de participer à la cocréation d’un monde préservant le vivant et l’intégrité humaine.

ONIYX s’engage activement pour le maintien de la biodiversité

en créant une antenne d’expérimentation agricole et sociale,

basée sur un ancien verger en Sardaigne .

NOTRE MISSION

  • Développer des liens entre les différents acteurs locaux en quête de sens.

  • Informer sur les conséquences de la grande distribution et de l’agriculture intensive.

  • Retrouver une autonomie alimentaire par un retour à la terre et au local.

  • Œuvrer au maintien de la biodiversité par l’agroécologie avec des techniques tel que la permaculture, l’agriculture biologique et biodynamique.

  • Protéger les semences ancestrales et fertiles, comme étant un patrimoine de l’humanité.

  • Créer des échanges locaux nationaux et internationaux de techniques culturales et de sauvegarde des espèces.

  • Cultiver des plantes médicinales et informer sur leurs usages thérapeutiques.

  • Œuvrer à la restauration du verger grâce à l’agroécologie.

  • Créer un espace d’accueil ouvert au partage entre ses adhérents et la population locale pour créer une dynamique alternative et territoriale.

  • Développer un système d’échange et de vente permettant l’écoulement des produits récoltés par l’association.

 

Soyons conscient !

Sébastien Bonhomme