top of page

Retraite à Huamanwasi

En groupe

Étape 1 : j’effectue la demande du dossier d’inscription par mail ou par téléphone.

Étape 2 : je bénéficie d’une rencontre en Visio afin de comprendre si mes attentes sont en adéquation avec le processus proposé par Oniyx. En fonction de mon parcours personnel et à l’issue de cette rencontre, si je suis apte physiquement et psychiquement à entamer ce parcours, ma demande est acceptée.

Étape 3 : je retourne mon dossier complété, accompagné de l’acompte, mon inscription est effective.

Je suis inscrit ! Je rejoins le groupe WhatsApp, pour échanger avec l’ensemble des participants.

Avant la retraite, deux rencontres en Visio sont organisées pour répondre à toutes les questions d’ordre pratique et thérapeutique.

Image de Conscious Design

Pourquoi aller si loin ?

Prohibés dans la plupart des pays européens, les enthéogènes tel que l’ayahuasca sont reconnus au Pérou comme thérapie ancestrale faisant partie d’un patrimoine culturel. Souvent qualifié de « business spirituel » l’engouement actuel envers ces approches hors des sentiers battus n’en reste pas moins une voie de salut pour des personnes en quête de sens, voire en désarroi profond. Pourtant au vu de la doctrine actuelle, il est impératif de préciser ici, qu’aucune thérapie alternative ne peut se substituer à un traitement médical délivré par un professionnel de santé.

Groupe francophone 2025

Nous guidons tout chercheur, à explorer par lui-même, l’authenticité de son engagement, accompagné de l’illustre précepte de Socrate…
« CONNAIS-TOI… TOI-MÊME ! Et tu connaîtras l’Univers et les Dieux ! »

Lors des cérémonies, les plantes médecines l’Ayahuasca et le San Pedro favorisent un état modifié des perceptions régies habituellement par nos 5 sens et orchestré par le cerveau. La DMT (molécule chimique de l’ayahuasca) et la mescaline (celle du San Pedro) permettent généralement un élargissement de conscience plus ou moins instantané d’une durée de 5 à 12 heures. Ce processus libérateur est accompagné par Claude Jamaël Sciortino & Sébastien Bonhomme, ils guident et orientent les rituels, consacrant ainsi l’espace au-delà du visible. Leurs chants de guérison sont essentiellement issus de la tradition amazonienne Shipibo, ce sont les

« IKAROS » utilisés historiquement par les Curanderos (guérisseur traditionnel rituélique, sans formation médicale officielle). Cette introspection ouvre, à un profond nettoyage du corps, de l’âme et du lien que nous entretenons avec l’esprit, au-delà de toute croyance ou conception mentale.

Ces expériences de « Trans consciente », voire d’hyperconscience poussent à la connaissance de Soi et permettent de remarquables possibilités sur les chemins de la Guérison thérapeutique et de la paix intérieure. Mais afin de pénétrer dans la véritable « co »-naissance il faut d’abord quitter le « savoir » issue du conditionnement de l’éducation.

Tous les êtres aspirent au bonheur, en une quête de plénitude issue de la séparation de la source, entraînant l’expérience de la matière en sa dualité.

Sans prise de conscience sur sa nature ineffable l’humain dépend intégralement de la nourriture psychologique octroyée par la société, déterminant ainsi le type de qualité qu’il entretient avec son quotidien. Devant les difficultés et les stress rencontrés, l’énergie vitale se transforme parfois en impatience, voire en agressivité générant, peur et dépression. Les rythmes inappropriés et les régimes de vie à contre-courant, n’affectent pas seulement l’âme, mais ils déclenchent aussi des maladies physiques. Pourtant toute vie ici-bas cherche d’instinct sa subsistance, en considérant la liberté et le bonheur comme le but ultime de celle ci...

Lors de ces retraites, des moments d’introspection profonde orientent tout candidat à prendre conscience de ce qu’il ingère, physiquement, mentalement et spirituellement. Fréquemment il s’agit de quitter la quantité de l’avoir pour entrer dans la qualité de l’être.

Souvent un éloignement de la nourriture carnée intervient, car d’instinct, les animaux sont conscients de leur propre mort avant qu’elle ne se produise. La peur de la mort, emplit leur chair qui sécrète alors d’importantes quantités d’hormones, stimulant les réactions de défense et de panique. Ces hormones se logent alors dans les tissus de l’animal. Nous ignorons totalement le contenu éthérique et subtile emmagasiné dans leur organisme sans vie. L’émotion et la peur de l’animal ingurgitées sont imprimées lorsque nous assimilons la chair de « la bête », qui inévitablement pénètre profondément et subtilement nos corps énergétiques.

De même pour le mental qui reçoit chaque jour une quantité d’information substantiel à traiter, de la course d’un quotidien vide d’une réelle valeur spirituelle s’ajoute les inquiétudes et peurs issus de nos divers écrans, tout cela s’imprime dans « le corps mental ». Les qualités de nos pensées constituent une base fondamentale d'élévation spirituelle ou bien de déchéance plus ou moins problématique.

En prendre conscience représente déjà une transformation majeure, les outils comme le théâtre du rêve ou de la dérision, puis les purges de plantes œuvrant à la déprogrammation des mémoires, ouvrent la compréhension de nos mécanismes mentaux. Nous devenons davantage responsables de nos pensées, et donc de notre existence même.

 

C’est ici, l’art de la maîtrise du mental…

Plus l'homme s'élève en conscience ; plus il a besoin de nourriture vivante et dynamisée à tous les niveaux. Alléger sa nourriture, la choisir vivante et vivifiante, nourrit l’esprit, le corps de lumière, est essentiel pour nos défenses immunitaires ici-bas. Lorsque la conscience du corps est reliée à la source de l’existence, elle s’élargit naturellement pour prendre place dans la paix avant son ultime transmutation (la mort physique).

La thérapie alternative proposée ici participe à l’émergence des peurs et de leurs mécanismes inconscients entretenus par l’ego, le candidat discerne davantage ses parts obscures pour en libérer son quotidien.

Ainsi, « Toute matière subit la loi de l’esprit qu’il l’habite ».

photo_2024-04-24_17-51-32.jpg

Cette parenthèse de vie, adaptée aux besoins de l’évolution spirituelle, sollicite chaque participant à prendre la responsabilité de son existence tel un instrument d’évolution personnel et de transformation collective. Toute mutation est clairement bénéfique, nous invitons avec bienveillance chaque participant à quitter ses zones de conforts faussement sécurisantes. Nous mettons en œuvre toute notre passion pour créer l’espace idéal et sécurisé pour permettre à chaque chercheur de découvrir la motivation de sa quête profonde. Cependant, le résultat de ce processus dépendra principalement du degré d’implication authentique que le candidat entretient avec lui-même.

Activités du séminaire : méditation, yoga, danse et chants, théâtre du rêve et de la dérision. Entretiens personnalisés, hutte de sudation, Bain de plantes, purification, ingestion de plantes de diète et retraite en forêt, accompagneront les rituels chamaniques.

Déroulement du séminaire : les premiers jours de découverte, de nettoyage et de préparation de la diète amènent chaque participant à rencontrer ses éventuelles problématiques. C’est ici une invitation à s’intérioriser. Les jours suivants concerneront la diète isolée en forêt, par la décompression et le lâcher prise de l’ego, nous pénétrons ici au cœur de l’être. La dernière phase du processus concerne la sortie de diète, l’assimilation de l’enseignement et la réintégration à la civilisation enrichie d’un nouveau regard.
bottom of page