miroir.gif

PHENOMENES DE PROJECTION 
Amour transférentiel

au quotidien et en thérapie

La mutation dans laquelle vous entrerez en pénétrant dans ces séminaires vous amèneront à explorer les profondeurs de votre être, en commençant par observer les stratégies de l’ego. Dès votre arrivée et jusqu’à sa finalité, conscient ou non, chaque participant est confronté à ses fonctionnements égotiques. 

Les entretiens autour des rituels chamaniques, ainsi que les échanges et activités dans la relation au corps comme le massage, le yoga, la danse, le travail de la voix, le théâtre du rêve et de la dérision, éveilleront « ce Mal-être enfouie ».  L’ego et les mémoires du passé seront prêt à resurgir pour manifester les vifs manques affectifs quant aux faux ressentis. Tous les mécanismes de défenses dus aux blessures intimes, referont aussitôt surface pour répéter une fois de plus leur transfert, afin d’être pris en charge par la conscience jusqu’à toucher le processus de restauration.

 

En observant la mise en lumière de ces maux reconnus par l’âme-personnalité, tout au long de ce cheminement libérateur, vous amorcerez enfin la voie de sortie de la guérison. L’issu du don de vos ombres par le don de tout Amour est : le pardon.

Sans rien pouvoir maitriser, l’ego manifeste ses projection ou transferts en observant le déroulement de son propre comportement.

_edited.jpg

Explication des mécanismes...

 

Dans ces interactions sociales, affectives et professionnelles, la mise en lumière de ce que nous appelons « l’effet miroir » sont ces projections psychologiques qui se manifestent sans contrôle. Au sens psychanalytique du terme, toutes ces identifications sont les actions par lesquelles le sujet expulse de soi et de son ego, ce qui le limite dans ses observations envers l’autre, ses qualités, ses sentiments, ses désirs qu’il méconnaît ou refuse en lui-même. Au sens plus large, nous projetons sur les autres nos émotions, nos fausses croyances et exigences, nos complexes inconscients…

 

Un exemple :

Retournez à l’époque où vous étiez fou amoureux de quelqu’un. D’une certaine façon, et quasiment inconsciemment, vous donniez à cette personne des qualités et des vertus qui ne correspondaient pas tout à fait à la réalité. La préoccupation du succès et les attributs dans une aura de perfection sont ce que vous aviez vous-même projeté sur lui/elle. L’amour est un contexte propice pour développer ce transfert psychologique si intime. Le vrai problème, c’est lorsqu’une projection émerge de manière clairement négative. Ainsi, l’individu qui se sert de cette projection souffre distinctement de carences émotionnelles, en attribuant à autrui des pensées remplies de rage et d’anxiété. Source de l’article nospensées.com

 

Le phénomène du transfert :

 

Le transfert lors de votre séminaire est un processus normal au cours duquel sentiments, désirs conscients ou non, sont liés fréquemment à l’histoire parentale. C’est alors que le thérapeute ou l’enseignant devient le miroir de cet ego en questionnement.

Image de Darius Bashar

Un exemple :

« J’ai trouvé mon psy par hasard, sur Internet, et j’ai tout de suite su que c’était lui, confie Sophie, 45 ans, en thérapie depuis six mois. À chaque séance, il me surprend ; nous rions ensemble, j’ai envie d’en savoir plus sur lui : s’il est marié, s’il a des enfants. » « La situation thérapeutique produit un déplacement spatio-temporel – un transfert, explique Marc Rouzet, psychothérapeute.

 

Le patient déplace sur son psy des sentiments, des attentes, des frustrations qu’il n’accepte pas et l’empêchent d’avancer. L’ego demande au psy ce qu’il a sollicité à tous ses proches (père, mère, amis) de son passé, et auprès desquels il a appris à découvrir et reçu l’amour jusqu’au travers du non-amour parfois, allant du rejet à l’abandon. En général le patient n’en a aucune conscience. Cependant c’est toujours l’enfance qui sera évoqué. Cet amour transféré permet au patient de découvrir les fantasmes liés à ses premiers amours qui, selon la théorie freudienne, causent ses difficultés actuelles. C’est le moteur de la thérapie. 

Observations sur l’amour de transfert » dans La Technique psychanalytique de Sigmund Freud (Quadrige, 2013).

En conclusion, le thérapeute accepte et assume entièrement ce phénomène sans jugement qui fait partie du processus de guérison (pendant le séminaire).

N’hésitez pas à exprimer vos ressentis, vos états d’âme lors des partages individuels ou en groupe, et de demander si nécessaire un entretien privé avec le thérapeute. Aussi, il est important de faire la part des choses, d’apprendre à observer ses comportements en mémorisant le but initial du processus entamé afin de prendre le recul nécessaire face aux situations vécues pendant et surtout en fin de séminaire. Garder une copie de votre lettre de motivation pour éventuellement la relire, afin de faire un recadrage personnel quant à votre présence dans ce stage pour maintenir une ligne directrice témoignant de cette évolution sur votre chemin de vie.

 

La particularité de ce chemin proposé par Oniyx est un parcours visant à se détacher en priorité des problématiques de l’ego (bien sûr respectable et humain) ce dépassement aura un effet considérable sur la qualité de réception donnant l’ouverture à un travail réellement spirituel... Qui ne se reposera pas sur la confusion des obstacles égotiques.

 

C’est en cela que Jamaël et Sébastien proposent l’accès de cette démarche intérieure de manière solitaire, par une implication profonde et personnelle du corps, de l’âme, et de l’esprit, sollicitant un grand discernement. Sans oublier cette humilité qui vous permettra d’accéder à la véritable dimension spirituelle accompagnée de ses potentiels distinctifs. Si jamais des troubles de sentiments sont projetées (papa, maman, amant, dieu ou diable...) vers la responsabilité du thérapeute, il serait alors essentiel de rencontrer en priorité un psychanalyste ou un psychologue pour finaliser ces expériences de vie et passer au-delà.

Merci, de garder à l’esprit les mécanismes exposés ci-dessus pour le respect de cette action de guérison proposé, pour ne pas déborder sur la vie privée des thérapeutes quant au retour de leur propre engagement. Tout comportement déplacé ou irrespectueux vis-à-vis des encadrants peut entraîner une rupture du contrat, sans remboursement.

Ce processus œuvrera au plus profond de vous, au moment propice. C’est ainsi que la chrysalide de votre être spirituel s’ouvrira psychiquement au niveau atomique.

 

A la fin du stage Jamaël ou Sébastien s’engageront à effectuer un suivi (par téléphone, Zoom, sur rdv) pendant un mois. Il est conseillé par la suite de poursuivre un travail personnel, adapté auprès d’un praticien en connaissance de ce parcours.

Lorsqu’un étudiant veut découvrir son chemin spirituel…

Être au courant de tous les sujets et des dernières tendances sans travailler sur Soi est une incohérence intellectuelle et ne sera jamais de la connaissance bâtie sur l’expérience spirituelle. Il est essentiel de suivre une philosophie et de l’approfondir auprès d’un enseignant ou guide.

Deviendrez-vous une personne spirituelle si vous ingérez un mélange de traditions Egyptiennes, Hindoue, Aztèque, Tibétaines, Chinoise ou encore Anthroposophiques ? Absolument pas ! Il est essentiel d’avoir une approche de la philosophie, avec ou sans affiliation religieuse, de percevoir le sens du sacré, afin d’aborder sérieusement les sujets de la spiritualité et surtout ne pas sombrer dans toute sorte de magie festive…

Plus nous avançons dans la spiritualité, plus les jeux égotiques sont forts et présents.

La voie spirituelle représente en soi, une exploration approfondie, vécue de manière psychique et individuelle. L’existence est gouvernée par des structures définies, nées du mystère d’un ordonnancement infini quant aux lois qui régissent l’univers. Ces lois se découvrent dans la création même de la vie...

La spiritualité dont il s’agit s’explore avant tout dans notre quotidien.

Chamanes, sorcier(es), thérapeutes, guérisseurs...

 

Dans le mouvement de notre actualité, de nombreux courants médiatiques pseudo-spirituels corrompent la connaissance dans leur proposition intellectuelle. Les universitaires désirent acquérir ces compréhensions sur internet, en survolant les sujets profonds de la spiritualité. C’est comme si vous absorbiez de manière désordonnée toutes sortes d’aliments hétéroclites sans conscience, ni suivi par une personne spirituelle expérimenté. Une belle indigestion cérébrale se profilera sur ce chemin d’égarement. Il appartient à chacun d’authentifier votre ressenti et la valeur d’un enseignement à suivre. Malheureusement depuis quelques années, nous observons une grande décrédibilisation spirituelle. Il est remarqué une affluence de chercheurs sans formation personnelle, ni expérience dans le monde, qui s’autobaptise en deux ou trois séminaires, chamane, guérisseur ou magnétiseur... Oniyx ne proposent pas de formations spécifiques de « chamane » ou de « thérapeute ».

 

Mise à part des cas rarissimes et exceptionnels, on ne devient pas chamane guérisseur ou thérapeute à l’issue des premiers stages. Sans préparation psychologique, ni précaution sanitaire, l’expérience des plantes médicinales, et toute la science transmise par les anciens, peuvent entraîner des accidents graves. Devenir Praticien-thérapeute ou chamane à temps plein, est une vocation en soi qui demande plus d’une dizaine d’années de pratique. Ces précisions viennent éclairer la véracité des stages proposés

Image de Joshua Newton

Qu’est-ce qu’un thérapeute ?

 

Vigilances sur les déviances et les dangers de la thérapie

 

Les psychothérapies déviantes ou les faux souvenirs induits par l’actualité des courants thérapeutiques nous demandent une énorme vigilance quant à la crédibilité de ces souvenirs. Ces techniques parmi lesquelles le Rebirth ou les thérapies du rêve éveillé sont mises en œuvre dans le secret de cabinets de consultation. Quand elles sont utilisées par des thérapeutes dépourvus d’acquis validés qui usent de leur pouvoir de suggestion, elles sont redoutables dans le processus de mise sous emprise des patients au moyen de faux souvenirs d’inceste ou de viol commis par des ascendants « révélés » par le thérapeute, ce qui conduit inévitablement à des ruptures familiales voire à des procédures judiciaires intra-familiales dans lesquelles la parole des victimes peut apparaître crédible pour les experts alors que les faits ont été totalement inventés par le thérapeute qui est parvenu à en persuader son « patient ». Ces méthodes sont particulièrement pernicieuses.

 

En vogue Outre Atlantique, elles compteraient déjà 800 victimes principalement dans les pays anglo-saxons (selon un rapport d’activités provenant d’un organisme spécialisé.)
En France, un pseudo-thérapeute de faux souvenirs induits a été condamné le 12 juin 2012 pour abus de faiblesse par le tribunal correctionnel de Paris.

 

SAUVEUR, THERAPEUTE, PATIENT

 

Certaines personnes cherchent « un sauveur crédible » selon leurs convictions profondes (projections). Ces chercheurs remettent parfois la responsabilité de leurs mauvaises expériences sur ce « pseudo-sauveur et thérapeute » qui devient alors le Responsable de la non amélioration de leur état de santé. 

 

Nous pouvons voir sur internet quantité de « thérapeutes » (l’étymologie de ce mot restant à bien définir) divers et variés, parfois utile certes, mais dans beaucoup de cas, ils propagent beaucoup trop de techniques thérapeutiques accompagnées d’une forte ignorance dans le domaine de l’Esprit.

 

Notre mécanique terrestre demeurera toujours dépendante

de la mécanique psychique et céleste !

 

 

 

 

Jamaël et Sébastien